Amour inconditionnel, confiance en soi : La Papesse

Cet article fait suite à celui-ci :
Amour inconditionnel confiance en soi : Le Bateleur

Les cartes du tarot nous donnent des clefs pour avancer sur le chemin de l’assurance intérieure et développer notre aisance en présence d\’autrui. Dans l’article précédent Le Bateleur vous a suggéré un exercice pour faire ce premier pas, La Papesse vous indique ce que vous allez faire de vos notes…

 La Papesse et la confiance en soi

\"2

Suite à l’élan vif, spontané et insufflé par Le Bateleur dans votre première recherche, vous avez donc noté pêle-mêle tout ce qui vous venait à l’esprit vous concernant. 

La Papesse est assise, sur ses genoux, un livre ouvert, elle réfléchit et médite. Elle est en mode passif, elle est calme, posée, tranquille. Elle se concentre sur son écoute intérieure, ses voiles blancs couvrent ses oreilles, elle est centrée. Elle vous enjoint de vous concentrer sur ce nouvel exercice.

Prenez la liste de vos notes prises selon les conseils du Bateleur, tracez 4 colonnes et rangez vos notes selon vos propres critères de classement.

\"Capture

Dans la première colonne

Notez toutes vos notes prises dans l’exercice du Bateleur.

Reprenez chaque mot noté en colonne 1 et inscrivez-le dans une des 3 colonnes à droite selon les critères suivants :

Dans la colonne 2

Notez ce que vous appréciez de vous (ce que vous appréciez de vous n’est pas forcément le critère d’autrui, mais vous ne devez vous référer qu’à ce que vous en pensez. Par exemple vous pouvez apprécier votre sensibilité qui peut en agacer d’autres.

Avec ce cheminement des arcanes, vous êtes avec vous-même, ne vous centrez que sur vous seul(e).

Dans la colonne 3

Notez vos petits travers, ou traits de caractère qui finalement vous conviennent, même s’ils sont décriés par votre entourage. Personne ne peut être lisse, nous avons tous des traits de personnalité qui ne conviendront pas à tous. Il faut savoir faire avec et c’est souvent difficile de bien les repérer et ensuite de les accepter, alors prenez bien le temps pour remplir cette colonne.

C’est un point important pour faire le chemin vers soi et s’aimer comme l’on est, avec ses points forts, mais aussi avec ses petits défauts.

Ils font le charme de votre personnalité et vous rendent différent(e) et unique.

Dans la colonne 4

Notez ce que vous n’aimez pas de vous et que vous souhaiteriez changer. Cela peut aussi se traduire comme un manque d’une compétence que vous souhaiteriez acquérir. Se sentir ‘’faible’’ dans un domaine peut indiquer que vous aimeriez apprendre quelque chose dans ce domaine.

Ne pas aimer un de vos traits de caractère peut indiquer que vous souhaitez lui substituer une qualité, par exemple vous remettez tout au lendemain, vous aimeriez savoir agir immédiatement pour ne plus avoir à procrastiner et vous stresser à cause de ce qui reste à faire et qui vous prend toute votre énergie.

Lorsque vous faites ce classement, faites preuve de sagesse et inspirez-vous de cette phrase de Marc Aurèle (dans \ »Pensées pour moi-même\ ») :

«Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé

et le courage de changer ce qui peut l\’être

mais aussi la sagesse de distinguer l\’un de l\’autre.»

La Papesse vous aide et vous conseille

Prenez le temps de la réflexion, faites comme La Papesse, soyez détendu(e), tranquille, ne vous jugez pas. La Papesse ne juge pas, elle est avec vous, elle vous connaît et sait tout de vous, demandez-lui son énergie d’écoute intérieure pour vous guider avec sagesse. Vous avez la connaissance de qui vous êtes, cet exercice vous aide à en prendre conscience et à aller au plus profond de vous, c’est un exercice personnel à faire dans le calme avec soi-même.

Une fois cet exercice réalisé, L’Impératrice va s’en inspirer pour vous proposer le pas suivant.

Vous le découvrirez dans le prochain article. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.