Amour inconditionnel, confiance en soi, Le Pendu

Cet article fait suite à celui-ci : ICI

Nous avons cheminé jusqu\’ici avec les 11 premiers arcanes du tarot de Marseille  et nous avons reçu des clés pour avancer sur le chemin de l’assurance intérieure et développer notre aisance en présence d\’autrui.

Pour quelle raison le Pendu nous invite-t-il  à faire une pause sur le chemin ?

\"12

\"12\"12

Regardez la situation sous un angle différent, changez votre vision

Le Pendu est attaché par les pieds, il semble pieds et poings liés face à une situation. Il indique qu\’il est en ce moment nécessaire pour vous de lâcher prise pour pouvoir mieux avancer. Le Pendu vous offre l\’opportunité de réfléchir en profondeur à votre situation afin d\’en tirer des enseignements.

La position renversée du Pendu vous propose de regarder la situation différemment, sous un autre angle.

Lâchez la rigidité du mental et laissez remonter ce qui EST

Ne laissez plus le mental vous contrôler, vous avez eu un aperçu dans l\’article précédent de la façon dont votre mental peut vous contrôler et anéantir vos capacités.

L\’immobilité et le temps accordé à la réflexion sont souvent mal perçus par les personnes qui craignent que leurs angoisses existentielles remontent à la surface ou au conscient et sapent leur confiance en elles.

Faites confiance à votre inconscient

Nous sommes menés par notre inconscient. Nous allons devoir faire confiance aux informations qui remontent et prendre conscience des forces qui nous manipulent. Pendant cette pause, que nous allons nous offrir, nous allons faire le travail de les identifier et d\’en prendre conscience.

L\’histoire des deux loups

Un vieil homme veut apprendre à son petit-fils ce qu\’est la vie. \ »En chacun de nous, il y a un combat intérieur\ » dit-il au jeune garçon. \ »C\’est un combat jusqu\’à la mort et il se tient entre deux loups.
 
Le premier est ténébreux. Il est la colère, l\’envie, le chagrin, le regret, l\’avidité, l\’arrogance, l\’apitoiement sur soi-même, la culpabilité, le ressentiment, l\’infériorité, la supériorité, les mensonges, la fausse fierté et l\’égo.
 
Le second est lumineux. Il est la joie, la paix, l\’amour, l\’espoir, la sérénité, l\’humilité, la gentillesse, la bienveillance, l\’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi.\ »
 
Le petit-fils réfléchit pendant un long moment.
Puis, il demande à son grand-père : \ »Quel est le loup qui gagne ?\ »
Le vieil homme sourit et lui répond : \ »Celui que tu nourris.\ »

Conte traditionnel Cherokee

Nous allons tenter de mettre au grand jour les blocages auxquels nous donnons toujours autant de pouvoir car nous les nourrissons.
Notez ces phrases que vous ressassez comme un leitmotiv et qui font que vous entretenez malgré vous des situations qui ne vous mènent nulle part et vous immobilisent dans le monde des lamentations et du \ »pauvre de moi\ ».

\ »Soixante mille pensées passent à travers l\’esprit d\’une personne ordinaire
et …95 % de ces pensées sont les mêmes que celles du jour précédent.
Les gens ne se rendent pas compte que gérer son esprit
est l\’élément essentiel de la gestion de sa vie.\ »
Albert Einstein

Observez le loup que vous nourrissez

Faites exister au plan conscient toutes ces croyances sur vous-même qui font que vous y restez fidèle en les nourrissant (et donc en les renfonçant).
 
Je ne sais pas faire ceci, cela… on m\’a toujours dit que j\’étais… et que je ne savais pas … si je fais cela je ne vais pas savoir faire, les autres font mieux, on va me juger, on va me regarder… si j\’étais ou j\’avais ceci ou cela alors je pourrais faire telle ou telle chose …

Le loup qui se mord la queue…

 Je ne me crois pas capable de faire une chose, donc je ne passe pas à l’action => je ne m\’en crois toujours pas capable => je ne passe toujours pas à l\’action => etc.
C\’est ainsi que l\’on renforce une croyance et que l\’on ne peut plus avancer et vivre sa vie de façon épanouissante.
 
Le Pendu vous conseille de regarder ces limitations avec détente afin de leur donner moins de poids, pour pouvoir accepter ensuite de moins les nourrir.
 
Une fois que vos croyances limitatives seront identifiées, vous pourrez en mettre d\’autres en place, mieux adaptées à vos besoins, vos désirs ou vos souhaits intimes.
 
Commencez à nourrir les nouvelles pensées positives en remplaçant petit à petit les pensées limitantes par des \ »je peux le faire et je vais commencer par une petite action\ ».
 
Dressez une liste de petites actions nouvelles que vous allez poser. Les actions posées modifient notre système de croyance en ce qui nous concerne et modifiera dans le temps la teneur de nos pensées.

Ouvrez votre cage !

Je passe à l\’action => je constate que je peux ou sais le faire => ma confiance en moi grandit => je pose de nouvelles actions 🙂  => je constate que cela va de mieux en mieux 🙂 => je continue à avancer et mes croyances limitantes s\’évaporent.

\"Capture

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.